Quantcast
Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog



Channel Description:

Nouveautés et mises à jour de la Bibliothèque numérique mondiale

older | 1 | .... | 124 | 125 | (Page 126) | 127 | 128 | .... | 309 | newer

    0 0
  • 03/24/15--06:37: Budadiri, en Ouganda
  • Budadiri, en Ouganda
    Cette carte de la région de Budadiri, en Ouganda, fut publiée par le département topographique et cadastral ougandais en 1963. Elle repose sur les données de levés aériens, réalisés en 1959 et 1960, et terrestres. Budadiri, située dans l'est du pays, borde le Kenya. La région comprend les contreforts occidentaux du mont Elgon, volcan éteint dont la caldeira, s'élevant à plus de 4 000 mètres au–dessus du niveau de la mer, est traversée par la frontière entre l'Ouganda et le Kenya. Les lignes de contour denses sur la carte dénotent les terrains escarpés. La réserve forestière du mont Elgon, qui devint en 1992 la partie ougandaise du parc national du mont Elgon, occupe l'essentiel de la région représentée sur la carte. Des écoles, des églises et des missions, un dispensaire, une prison, une ferme-prison, ainsi que des installations liées à l'économie locale de production de café, figurent parmi les sites indiqués le long de la principale route gravelée. Sur cette carte extrêmement détaillée, les maisons individuelles sont représentées par des points. Dans l'angle inférieur gauche, un index sous forme de tableau permet d'identifier les feuilles accompagnant la carte, notamment d'autres cartes de régions kenyanes voisines. La région est dessinée à l'échelle 1:50 000. Les distances sont fournies en kilomètres et en miles, et les élévations en pieds.

    0 0
  • 03/24/15--06:37: Île de Sigulu, en Ouganda
  • Île de Sigulu, en Ouganda
    Cette carte de la région de l'île de Sigulu, qui fait partie du district de Namayingo, dans l'est de l'Ouganda, fut publiée par le département topographique et cadastral ougandais en 1963. Elle repose sur les données de levés aériens, réalisés en 1948, 1952 et 1960, et terrestres. La carte montre les îles densément boisées de Bugana et de Sigulu, dans la zone nord-est du lac Victoria, ainsi que les régions côtières adjacentes en Ouganda et au Kenya. Elle indique les rochers, qui constituent un danger pour la navigation. Dans l'angle inférieur gauche, un index sous forme de tableau permet d'identifier les feuilles accompagnant cette carte détaillée. La région est représentée à l'échelle 1:50 000. Les distances sont fournies en kilomètres et en miles, et les élévations en pieds. Le lac Victoria, auparavant appelé Victoria Nyanza, est le plus grand lac d'Afrique, le deuxième plus grand lac d'eau douce au monde (après le lac Supérieur, en Amérique du Nord) et la source majeure du Nil Blanc. Doté de nombreux archipels, îles et récifs, le lac s'étend principalement en Tanzanie et en Ouganda, bordant également le Kenya.

    0 0
  • 03/24/15--06:37: Île de Masiwa, en Ouganda
  • Île de Masiwa, en Ouganda
    Cette carte des îles de Sagitu, de Lolui et de Masiwa, dans le lac Victoria, fut publiée en 1963. Ses droits d'auteur furent déposés par le gouvernement de l'Ouganda, qui venait d'obtenir son indépendance. La carte fut compilée et dressée par la Direction britannique des études d'outre–mer en coopération avec le gouvernement du protectorat de l'Ouganda. Elle repose sur l'étude photographique aérienne réalisée en 1952 et 1960, sur une carte de l'Amirauté britannique de 1955 et sur les données collectées lors des levés sur le terrain, fournies par le département topographique et cadastral du protectorat. La région est représentée à l'échelle 1:50 000. Masiwa et les îles voisines font partie du district de Busoga, dans la zone au nord-est du lac, non loin de la frontière avec le Kenya. Les rochers situés à proximité du littoral des îles sont indiqués, ainsi qu'un fanal, le seul de la carte, à l'extrémité sud de l'île de Lolui. La couleur verte met en évidence les régions forestières des îles de Sagitu et de Lolui. Le lac Victoria, auparavant appelé Victoria Nyanza, est le plus grand lac d'Afrique, le deuxième plus grand lac d'eau douce au monde (après le lac Supérieur, en Amérique du Nord) et la source majeure du Nil Blanc. Doté de nombreux archipels, îles et récifs, le lac s'étend principalement en Tanzanie et en Ouganda, bordant également le Kenya.

    0 0
  • 03/24/15--06:37: Île de Bubeke, en Ouganda
  • Île de Bubeke, en Ouganda
    Cette carte de Bubeke, dans le district de Kalangala du protectorat de l'Ouganda (actuel Ouganda), fut compilée et dressée par la Direction des études d'outre–mer, branche du Département de la coopération technique du gouvernement britannique. Publiée en 1960 par le département topographique et cadastral ougandais, elle repose sur les données collectées lors des levés sur le terrain et d'une étude photographique aérienne. L'île de Bubeke est située dans la zone ouest du lac Victoria, au sud d'Entebbe. Les îles voisines de Bunjazi, de Buyange, de Bukasa et de Nkese figurent également sur la carte, ainsi que les rochers, les jetées, les débarcadères et d'autres caractéristiques essentielles à la navigation sur le lac. Les symboles indiquent que Bubeke et les îles adjacentes sont principalement recouvertes de prairies boisées. Les îles ne possèdent pas de routes ou d'établissements humains notables. Dans l'angle inférieur gauche, un index sous forme de tableau permet d'identifier les feuilles accompagnant cette carte détaillée. La région est représentée à l'échelle 1:50 000. Le lac Victoria, auparavant appelé Victoria Nyanza, est le plus grand lac d'Afrique, le deuxième plus grand lac d'eau douce au monde (après le lac Supérieur, en Amérique du Nord) et la source majeure du Nil Blanc. Doté de nombreux archipels, îles et récifs, le lac s'étend principalement en Tanzanie et en Ouganda, bordant également le Kenya.

    0 0

    District de Mubende, dans la province du Buganda (protectorat de l'Ouganda)
    Cette carte du district de Mubende, qui fait partie de la province du Buganda, dans le protectorat de l'Ouganda (actuel Ouganda), fut publiée en 1945 par le département topographique, cadastral et minier du protectorat. Des années 1890 jusqu'à son indépendance en 1962, l'Ouganda était un protectorat britannique. La carte indique les limites entre les provinces, les districts et les comtés, les routes de différents types, les lignes télégraphiques, les bureaux postaux et télégraphiques, les centres de commerce, les postes de mission, les ponts, les anciens forts et les points de levés trigonométriques. Des caractéristiques naturelles, telles que les rivières et les cours d'eau, les marais et les cascades, figurent également sur la carte. Les élévations au–dessus du niveau de la mer sont fournies en pieds. La carte est dessinée à l'échelle 1:250 000. Situé dans la région centrale de l'Ouganda, le district de Mubende se trouvait historiquement dans le royaume du Buganda. Les districts datant de l'ère du protectorat de l'Ouganda ont depuis été divisés en unités administratives plus petites. Le district de Mubende, dans l'actuel Ouganda, est désormais seulement constitué d'une partie du territoire représenté sur cette carte.

    Warnning: Do NOT Get Caught While Searching!!
    Your IP : - Country : - City:
    Your ISP TRACKS Your Online Activity! Hide your IP ADDRESS with a VPN!
    Before you searching always remember to change your IP adress to not be followed!
    PROTECT YOURSELF & SUPPORT US! Purchase a VPN Today!
    0 0
  • 03/24/15--06:37: Bugondo, en Ouganda
  • Bugondo, en Ouganda
    Cette carte de Bugondo est une réimpression de 1976, incluant des changements mineurs, d'une carte initialement émise en 1963 par le département topographique et cadastral ougandais. Elle repose sur l'étude photographique aérienne réalisée durant les mois de décembre 1959 et de janvier 1960 par le Département de la coopération technique (Direction des études d'outre–mer) du gouvernement britannique. Des années 1890 jusqu'à son indépendance en 1962, l'Ouganda était un protectorat britannique. Le sous-comté de Bugondo, situé dans le sud-ouest du district de Soroti, est bordé au nord et à l'ouest par les lacs Kyoga et Kojweri. Cette carte, extrêmement détaillée, indique notamment un marché de coton, des magasins de coton, une station de recherche agricole et une léproserie. Les huttes individuelles sont marquées par des points. Elle montre également des caractéristiques physiques, telles que les infrastructures de transport, les zones marécageuses, les plantations, ainsi que les zones de brousse et boisées. Dans l'angle inférieur gauche, un index sous forme de tableau permet d'identifier les feuilles accompagnant cette carte. La région est représentée à l'échelle 1:50 000.

    0 0

    Îles Sese, en Ouganda (Afrique)
    Cette carte de Sese, archipel situé dans le nord-ouest du lac Victoria, en Ouganda, fut publiée en juillet 1938 par le département topographique et cadastral du protectorat de l'Ouganda, sur la base d'une étude réalisée en 1936 à l'initiative du directeur des relevés du protectorat. Elle montre les routes et les pistes sur les grandes îles, les régions forestières, ainsi que les villes et les villages. Elle indique également les points trigonométriques déterminés lors de l'étude, accompagnés de leur élévation au–dessus du niveau de la mer, en pieds. Bon nombre de ces îles sont identifiées comme inhabitées. Le début de la route vers Kampala, à quelque 80 kilomètres au nord-est, est visible dans l'angle supérieur gauche de la carte. La région est représentée à l'échelle 1:250 000. Les îles Sese (ou Ssese), historiquement habitées par la tribu bantoue Bassa, faisaient partie du Buganda, principal royaume ougandais. La pêche à la perche du Nil et l'agriculture constituaient les activités économiques majeures. La plus grande des 84 îles de l'archipel, appelée Bugala, s'étend sur plus de 40 kilomètres de long. Les îles les plus petites ne sont guère que des affleurements rocheux inhabités. Le titre sous l'image, « Territoire du Tanganyika », désigne un protectorat britannique dans la région qui allait devenir la Tanzanie actuelle.

    0 0

    Port de Masindi, en Ouganda (Afrique orientale)
    Cette carte du port de Masindi, en Ouganda, fut dressée par le service géographique de l'état-major de l'armée britannique à l'aide des levés réalisés en 1909 par le département topographique ougandais. La carte, imprimée au ministère de la Guerre à Londres en 1911, indique les frontières internationales, les limites du royaume ou entre les provinces, les comtés et les districts, les chemins de fer (opérationnels et projetés), les rivières, les ruisseaux, les marécages, les puits, les sources, les points d'eau et autres caractéristiques naturelles. Extrêmement détaillée, elle conserve la majeure partie des données recueillies durant les levés, dont les points trigonométriques, les élévations au–dessus du niveau de la mer, ainsi que les contours topographiques, mesurés et interpolés. La note dans l'angle inférieur gauche stipule : « De façon générale, le sol du pays est recouvert d'arbustes épars. Dans un souci de clarté, seules les forêts et les brousses épaisses sont représentées ». Le port de Masindi est situé sur le Nil Victoria, qui s'écoule vers l'ouest, du lac Victoria au lac Kyoga, et jusqu'au lac Albert. La navigation des bateaux à vapeur sur le cours d'eau était interrompue par les chutes de Karuma et de Murchison. Les voyageurs sur le Nil, se rendant dans le nord, devaient débarquer au port de Masindi, puis continuer par voie de terre jusqu'au port de Butiaba, sur la rive est du lac Albert. De là, ils prenaient un autre bateau à vapeur, continuaient leur voyage sur le lac Albert et remontaient le Nil Albert, qui se constitue dans le lac. La carte montre la route majeure (de première classe) allant vers l'ouest, du port de Masindi au lac Albert. La région est représentée à l'échelle 1:250 000.

    0 0

    District d'Ankole, en Ouganda
    Cette carte du district d'Ankole, dans le protectorat de l'Ouganda (actuel Ouganda), fut publiée en 1945 par le département topographique, cadastral et minier du protectorat, sur la base d'études réalisées à l'initiative du directeur des relevés. Situé dans le sud-ouest de l'Ouganda, le district s'étend vers l'est, depuis les rives du lac Édouard. Il était bordé au sud par le territoire du Tanganyika (actuelle Tanzanie) et le territoire sous tutelle belge du Ruanda (aujourd'hui le Rwanda). La carte indique notamment les frontières internationales et intercoloniales, les limites entre les provinces, les districts et les comtés, les routes de différents types, les lignes télégraphiques, les bureaux postaux, téléphoniques et télégraphiques, les villes et les centres administratifs, les centres de commerce, ainsi que les missions catholiques et protestantes. Des caractéristiques naturelles, telles que les rivières, les cours d'eau, les marais, les sources et les points d'eau, figurent également sur la carte. Les élévations au–dessus du niveau de la mer sont fournies en pieds. La région est représentée à l'échelle 1:250 000. Le district d'Ankole, qui tire son nom de l'un des royaumes traditionnels de l'Ouganda, fut depuis divisé en six unités administratives plus petites, à savoir les districts de Bushenyi, de Ntungamo, de Mbarara, de Kiruhura, d'Ibanda et d'Isingiro.

    0 0

    Plan des rues du centre de Kampala
    Cette carte représente le centre de Kampala, aujourd'hui la capitale et la plus grande ville d'Ouganda, tel qu'il était en 1956, à la fin de la période coloniale. Elle indique les routes, les rues, les bâtiments gouvernementaux et commerciaux, les écoles, les églises, les mosquées, le siège de la Société de l'Ouganda, ainsi que d'autres édifices et lieux. Kampala est située juste au nord de Mengo, capitale du royaume du Buganda au XIXe siècle. En 1890, le capitaine Frederick Lugard, administrateur colonial britannique, choisit la ville pour y établir le quartier général de la Compagnie britannique impériale d'Afrique orientale. Le fort de Lugard est visible dans l'angle inférieur gauche de la carte. Ce site fut le siège administratif de la Compagnie britannique impériale d'Afrique orientale, puis du protectorat de l'Ouganda jusqu'en 1905. La capitale coloniale fut ensuite transférée à Entebbe. En 1962, Kampala devint la capitale nationale de l'État d'Ouganda, indépendant depuis peu. La carte montre le Nakasero, la vieille ville de Kampala et une partie des zones de Kololo, quartiers qui constituaient la ville à cette époque. Kampala s'est maintenant étendue et englobe une grande partie de la campagne environnante. Selon l'échelle, un pouce équivaut à 160 yards, soit 1:5 760 environ.

    Warnning: Do NOT Get Caught While Searching!!
    Your IP : - Country : - City:
    Your ISP TRACKS Your Online Activity! Hide your IP ADDRESS with a VPN!
    Before you searching always remember to change your IP adress to not be followed!
    PROTECT YOURSELF & SUPPORT US! Purchase a VPN Today!
    0 0
  • 03/24/15--06:38: Île de Damba, en Ouganda
  • Île de Damba, en Ouganda
    Cette carte montrant Damba, île du comté de Kyagwe (district de Mengo), dans la province du Buganda du protectorat de l'Ouganda (actuel Ouganda), fut publiée en 1961 par le département topographique et cadastral ougandais. Compilée et dressée par la Direction des études d'outre–mer, branche du Département de la coopération technique du gouvernement britannique, elle repose sur les données issues de levés terrestres et l'étude photographique aérienne réalisée en 1955. Damba est située dans la région nord-ouest du lac Victoria, au sud de Kampala et à l'est d'Entebbe. L'île est coupée en deux par l'équateur, qui délimite la bordure nord de la carte. Celle-ci montre le sud-ouest de Damba. Elle indique les rochers, les promontoires et d'autres caractéristiques naturelles, notamment les marécages et les forêts. Une partie de l'île de Kome, au sud de l'île de Damba, et plusieurs îles plus petites au sud et au sud-est, sont également visibles sur la carte. Dans l'angle inférieur gauche, un index sous forme de tableau permet d'identifier les feuilles accompagnant cette carte détaillée. La région est représentée à l'échelle 1:50 000.

    0 0
  • 03/24/15--06:38: Bululu, en Ouganda
  • Bululu, en Ouganda
    Cette carte de Bululu, dans le nord-est de l'Ouganda, fut compilée et dressée par le département topographique et cadastral du protectorat de l'Ouganda (actuel Ouganda), qui la publia en 1941. Elle repose sur les levés réalisés par la direction topographique du protectorat en 1938−1939. La carte indique notamment les villes, les routes de différents types, les écoles, les postes de mission, les lacs, les rivières, les forêts, les marécages, les sources, les points d'eau et d'autres caractéristiques naturelles. Les élévations au–dessus du niveau de la mer sont fournies en pieds. La zone, représentée à l'échelle 1:250 000, inclut l'extrémité est du lac Kyoga, visible dans l'ouest de la région. Les nombreuses usines d'égrenage figurant sur la carte suggèrent l'importance du coton dans l'économie locale. Dans la partie inférieure, un index sous forme de tableau identifie les différentes feuilles de l'ensemble auquel cette carte appartient. Bululu est aujourd'hui un sous–comté du district de Kaberamaido, un des nouveaux districts ougandais formés en vertu d'une loi du Parlement en juillet 2001.

    0 0
  • 03/24/15--06:38: Bale, en Ouganda
  • Bale, en Ouganda
    Cette carte de la région de Buganda, entourant la ville de Bale, dans le district ougandais appelé à l'époque Mengo, fut publiée par la Direction des études d'outre–mer pour le gouvernement de l'Ouganda en 1964. Elle repose sur les données de levés aériens, réalisés en 1960, et terrestres. Bale est située sur la rive gauche du Nil Victoria, où ce cours d'eau s'écoule vers le nord, entre le lac Victoria et le lac Kyoga, et devient navigable à partir de là. La carte montre l'emplacement de la ville, ainsi que ses écoles, les bâtiments administratifs, le centre de commerce et d'autres installations. Dans l'angle inférieur droit, la carte inclut également la ville de Namasagali, sur la rive droite du Nil Victoria, avec notamment son quai, sa pompe à eau, ses écoles et son hôpital. Sur cette carte extrêmement détaillée, les maisons individuelles sont représentées par des points. Elle indique des caractéristiques physiques, telles que les zones boisées, les différents types de marécage, les lacs et les rivières. Dans l'angle inférieur gauche, un index sous forme de tableau permet d'identifier les feuilles accompagnant cette carte. La région est dessinée à l'échelle 1:50 000. Les distances sont fournies en kilomètres et en miles, et les élévations en pieds.

    0 0
  • 03/24/15--06:38: Masaka, en Ouganda
  • Masaka, en Ouganda
    Cette carte du district de Masaka, qui fait partie de la province du Buganda, dans le protectorat de l'Ouganda (actuel Ouganda), fut publiée en 1959 par le département topographique et cadastral ougandais, qui la compila à l'aide d'anciennes cartes et de l'étude photographique aérienne réalisée en 1950. La carte inclut la région ouest du lac Victoria et la région nord de la frontière avec le territoire du Tanganyika (actuelle Tanzanie), y compris la zone nord-ouest du lac Victoria, où se trouvent les îles Sese et l'île de Kome. La carte, délimitée au nord par l'équateur (0° de latitude), indique les routes, les caractéristiques naturelles, dont les forêts, les zones boisées, les marécages, les lacs et les rivières, ainsi que les écoles, les églises, les jetées et les phares. La ville de Masaka, juste à l'ouest du lac Nabugabo, figure également sur la carte. Jouissant à une certaine époque du statut de deuxième plus grande ville d'Ouganda, après Kampala, elle fut largement détruite durant la guerre ougando-tanzanienne de 1979 et la guerre civile ougandaise de 1981 à 1986. Dans l'angle inférieur droit, un tableau en cartouche permet d'identifier les feuilles accompagnant cette carte. La région est représentée à l'échelle 1:250 000. Les distances sont fournies en kilomètres et en miles, et les élévations en pieds.

    0 0
  • 03/24/15--06:38: Île de Mulabana, en Ouganda
  • Île de Mulabana, en Ouganda
    Cette carte montrant Mulabana, une des îles du comté de Sese (district de Mulabana), dans la province du Buganda du protectorat de l'Ouganda (actuel Ouganda), fut publiée en 1961 par le département topographique et cadastral ougandais. Elle fut compilée et dressée par la Direction des études d'outre–mer, branche du Département de la coopération technique du gouvernement britannique, sur la base de données issues de levés terrestres et de l'étude photographique aérienne réalisée par la Royal Air Force britannique en 1950. Mulabana est une île de l'archipel Sese (ou Ssese), dans le nord-ouest du lac Victoria, dont les eaux occupent la majeure partie de la carte. Cette dernière indique les rochers, les promontoires et d'autres caractéristiques naturelles, ainsi que plusieurs îles plus petites au sud et au sud-est de Mulabana, les îlots de Kansove et les îles de Linga, de Katanga, de Buturume et de Lujabwa. La région représentée est située juste au sud de l'équateur, entre 0° 30' et 0° 45'. Dans l'angle inférieur gauche, un index sous forme de tableau permet d'identifier les feuilles accompagnant cette carte détaillée. La région, dessinée à l'échelle 1:50 000, est connue pour sa pêche récréative et commerciale exceptionnelle.

    Warnning: Do NOT Get Caught While Searching!!
    Your IP : - Country : - City:
    Your ISP TRACKS Your Online Activity! Hide your IP ADDRESS with a VPN!
    Before you searching always remember to change your IP adress to not be followed!
    PROTECT YOURSELF & SUPPORT US! Purchase a VPN Today!
    0 0

    Atlas portulan dédié à Jérôme Ruffault, abbé de Saint-Vaast et de Saint-Adrien
    Battista Agnese, un des cartographes les plus importants de la Renaissance italienne, naquit à Gênes. Il travailla à Venise entre 1536 et 1564. C'est durant cette période, en 1544 environ, qu'il produisit cet atlas manuscrit somptueux sur vélin, bien exécuté à la plume, à l'encre et à l'aquarelle, avec des enluminures dorées et argentées. L'atlas reflète les dernières connaissances géographiques, principalement acquises suite aux voyages des explorateurs espagnols et portugais au cours de la première moitié du XVIe siècle. Cinquante ans à peine après le voyage historique de Colomb de 1492, les nouvelles informations recueillies à partir des observations sur le terrain modifiaient rapidement l'image que les Européens avaient du monde. Les première, deuxième et dixième cartes de l'atlas sont consacrées à différentes régions des Amériques. La première carte représente le golfe de Californie, découvert par Francisco de Ulloa en 1539, le Yucatan, sous forme d'île, et partiellement les littoraux est et ouest de l'Amérique du Sud. La deuxième carte montre l'ensemble de la côte atlantique et des parties de la côte pacifique de l'Amérique du Nord et de l'Amérique du Sud. Le réseau fluvial en Amérique du Sud suggère fortement que le Brésil est une île. La dixième carte, une mappemonde ovale, indique l'itinéraire de la circumnavigation de Magellan, ainsi que les routes des flottes espagnoles chargées d'or naviguant du Pérou à l'Espagne, avec le portage par voie de terre sur l'isthme de Panama. Dans les nuages bleus et dorés entourant cette carte du monde, les chérubins, qui soufflent les vents, représentent les douze points classiques du vent desquels découlent les points cardinaux modernes. Une version de cette mappemonde parut dans chacun des 71 atlas de Battista Agnese encore existants aujourd'hui. Les deuxième et dixième cartes contiennent les représentations de Panama les plus anciennes. La neuvième carte montre la côte méditerranéenne. L'atlas, qui inclut une sphère armillaire et une carte des signes du zodiaque finement dessinée, fut produit pour Jérôme Ruffault. L'ouvrage lui fut dédié, comme en témoigne la dédicace à côté de ses armoiries. Ruffault fut abbé du monastère bénédictin de Saint–Vaast et de Saint–Adrien à Arras, ville d'origine gallo–romaine du nord de la France.

    0 0

    Carte du protectorat de l'Ouganda
    Cette carte de l'Ouganda, à l'époque sous la domination coloniale des Britanniques, fut publiée en 1935 par le département topographique du protectorat de l'Ouganda. Elle indique les frontières internationales et intercoloniales, les limites entre les provinces, les districts et les comtés, les routes de différentes capacités, les sentiers de brousse, les lignes télégraphiques, les chemins de fer, les missions catholiques et protestantes, ainsi que les sites anciens. Les caractéristiques physiques, telles que les rivières, les lacs, les élévations au–dessus du niveau de la mer et les « points d'eau permanents dans les régions arides », figurent également sur la carte. Celle-ci précise dans une note que le lac Victoria se situe à 1 133,86 mètres (3 720 pieds) au–dessus du niveau de la mer et s'étend sur une superficie de 69 484 kilomètres carrés (26 828 miles carrés). Dans la partie supérieure, à gauche, un index sous forme de tableau identifie les différentes feuilles de l'ensemble international auquel cette carte appartient. Un cartouche montre les routes maritimes et aériennes entre la Grande–Bretagne et l'Ouganda. La région est représentée à l'échelle 1:1 000 000. Sur la carte, le protectorat de l'Ouganda est bordé au nord par le Soudan anglo-égyptien (aujourd'hui le Soudan du Sud et le Soudan), à l'est par le Kenya, au sud par le territoire du Tanganyika (l'actuelle Tanzanie) et à l'ouest par le Congo belge (aujourd'hui la République démocratique du Congo).

    0 0

    Lac Nabugabo, en Ouganda (Afrique orientale)
    Cette carte du lac Nabugabo, en Ouganda, publiée en 1963 par le département topographique et cadastral ougandais, repose sur des données de levés terrestres, une étude photographique aérienne et des cartes antérieures. Elle indique les agglomérations, les routes, les huttes, les villages, les chemins de fer, les aérodromes, les lignes télégraphiques, les églises, les mosquées, les sites anciens, les frontières internationales, ainsi que les limites notamment entre les régions et les districts. Les caractéristiques naturelles et les types variés de terrain, dont les forêts, les fourrés, les bambouseraies, les plantations et les différentes sortes de marécage, sont signalés par des symboles. Il y 5 000 ans, l'accumulation de dunes de sable formées par les vents forts de l'ouest finit par séparer le lac Nabugabo et le lac Victoria, dont il faisait jusque–là partie. La bande étroite de marécages entre les deux lacs figure sur la carte. La zone est représentée à l'échelle 1:50 000. Dans l'angle inférieur droit, un cartouche montre la ville de Mukungwe, située sur la rive ouest du lac Nabugabo. Cette région inclut le système de zone humide du lac Nabugabo, d'une superficie de 22 000 hectares, qui est inscrit sur la Liste de Ramsar des zones humides d'importance internationale, établie en 1971 en vertu d'une convention adoptée à Ramsar, en Iran, par la Conférence internationale sur la conservation des zones humides et des oiseaux d'eau.

    0 0

    Carte du district de Lango (province de l'Est)
    Cette carte du district de Lango, dans la province de l'Est, en Ouganda, fut publiée en 1945 par le département topographique du protectorat de l'Ouganda. Elle indique les limites entre les districts, les provinces et les comtés, les sièges des districts et des comtés, les villes, les centres de commerce, les routes de différentes capacités, les bureaux postaux et les lignes télégraphiques. La carte comporte plusieurs corrections et ajouts écrits à la main au crayon bleu et rouge. Le district de Lango fut le berceau traditionnel du peuple lango ou langi, qui habite la région marécageuse au nord-est des lacs Kwania et Kyoga, dans le nord de l'Ouganda. La carte inclut ces deux lacs. La frontière nord du district était partiellement formée par la rivière Aswa, qui s'écoule vers le nord dans l'actuel Soudan du Sud et finit par rejoindre le Nil Blanc. La région au nord de la rivière est identifiée comme « inhabitée ». Après l'indépendance, les districts du protectorat de l'Ouganda furent divisés en unités administratives plus petites. L'ancien district de Lango est aujourd'hui constitué des districts, entre autres d'Apac et de Lira. La zone est représentée à l'échelle 1:250 000.

    0 0

    Carte-portulan de la côte pacifique, du Guatemala au nord du Pérou, incluant les îles Galápagos
    Ce document est une carte-portulan espagnole, sur vélin, de la côte pacifique, du Guatemala au nord du Pérou, incluant les îles Galápagos. Le recto de la carte, la première image, s'étend dans la longueur d'est en ouest et comporte des roses des vents dont l'indicateur en forme de fleur de lys pointe vers le nord. Elle inclut une échelle de distance partiellement déchirée dans l'angle supérieur droit et une échelle de latitude, de 17 degrés nord à environ 9 degrés sud, également endommagée. La nomenclature abondante des régions côtières est écrite avec soin. De nombreuses caractéristiques littorales, villes et établissements humains figurent également sur la carte. Les villes et les cités situées dans les terres sont indiquées à l'aide de dessins architecturaux stylisés représentant un ou plusieurs bâtiments avec des drapeaux. Trois de ces sites sont identifiés comme « qujto », « granada » et « leon ». En outre, la carte arbore des dessins décoratifs, à savoir quatre grands oiseaux et un arbre. Selon les chercheurs du département géographique et cartographique de la Bibliothèque du Congrès, la carte fut probablement « réalisée après 1561, car le village de Landecho, au Guatemala, y figure. Ce village tirerait son nom d'un président de l'Audiencia du Guatemala, appelé Landecho, qui prit ses fonctions en 1561 ». La carte, aux bordures irrégulières taillées en un rectangle, fut recouverte d'une couche mate et montée entre des feuilles transparentes Lucite. La deuxième image est le verso de la carte.

    Warnning: Do NOT Get Caught While Searching!!
    Your IP : - Country : - City:
    Your ISP TRACKS Your Online Activity! Hide your IP ADDRESS with a VPN!
    Before you searching always remember to change your IP adress to not be followed!
    PROTECT YOURSELF & SUPPORT US! Purchase a VPN Today!

older | 1 | .... | 124 | 125 | (Page 126) | 127 | 128 | .... | 309 | newer