Quantcast
Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog



Channel Description:

Nouveautés et mises à jour de la Bibliothèque numérique mondiale

older | 1 | .... | 44 | 45 | (Page 46) | 47 | 48 | .... | 309 | newer

    0 0

    Déviations du compas pour l'année 1925
    L'annotation inscrite sur cette carte indique : « Utilisée pour la préparation des trajectoires du vol reliant San Diego à Paris via St. Louis et New York, 1927 » et porte la signature de Lindbergh. La carte porte le cachet officiel : « CORRIGÉE VIA NOTIFICATION AUX MARINS N° 25 JUIN 1926 DU BUREAU HYDROGRAPHIQUE DU DÉPARTEMENT DE LA MARINE. » Charles Lindbergh (1902–1974) fut l'aviateur américain qui réalisa le premier vol en solo et sans escale au-dessus de l'océan Atlantique le 21-22 mai 1927. Dans la mesure où Lindbergh se reposait sur la méthode de navigation à l'estime, cette carte lui aurait été utile quant à la détermination de la déclinaison magnétique (la différence angulaire entre le nord magnétique et le vrai nord).

    0 0

    Panneau de vente de lots immobiliers en subdivision
    L'assèchement des terres marécageuses, la pénétration continue des lignes ferroviaires, et l'expansion des routes ont ouvert la voie au boom des terres de Floride au milieu des années 1920. Cette image, prise quelques années avant que la ruée spéculative n'atteigne son apogée, montre la promotion de la Floride à la fois comme un paradis pour les résidents et comme une pompe à profit pour les investisseurs potentiels. Des villes comme Miami et Saint-Pétersbourg ont décuplé leur population en moins de deux décennies à mesure que le montant d'argent investi dans la construction de logements et le développement d'hôtels a commencé à grimper en flèche jusqu'à atteindre des dizaines de millions de dollars. En 1924, la Floride a modifié sa constitution pour interdire l'impôt sur le revenu ainsi que sur l'héritage, offrant ainsi de nouvelles incitations pour les investisseurs fortunés et les entrepreneurs à s'intéresser à l'État. La valeur des terres gonfla et une émission rampante de prêts mal avisés conduisirent à une bulle spéculative qui éclata en 1925. L'effondrement du boom des terres de Floride a fait partie d'une série d'événements graves annonçant le début de la Grande dépression en 1929.

    0 0

    Esquisse biographique de Méhémet-Ali, pacha d'Égypte, de Syrie et d'Arabie
    L'ouvrage Esquisse biographique de Méhémet-Ali, pacha d'Égypte, de Syrie et d'Arabie (1769–1849), composé par un auteur inconnu, fut publié à Washington en 1837. Muḥammad 'Alī fut pacha et wali (gouverneur) de l'Égypte ottomane de 1805 à sa mort. Au début du livre, l'auteur compare Muḥammad 'Alī à Napoléon, notant qu'ils naquirent la même année et qu'ils avaient tous deux une « ambition insatiable », puis il décrit son service militaire sous le gouverneur ottoman de Kavala, en Roumélie (nord-est de la Grèce). À cette période, Muḥammad 'Alī fut également marchand de tabac, et ce fut probablement cette expérience qui le poussa à établir des monopoles militaires et commerciaux pendant son règne en Égypte. Le livret raconte comment il fit assassiner les beys mamelouks (gouverneurs de province) en-dehors de la citadelle du Caire en 1811 après une célébration militaire en l'honneur de son fils Ṭūsūn. Souverains d'Égypte de facto de 1760 à 1798, les Mamelouks furent les derniers grands rivaux locaux de Méhémet-Ali. La dernière partie du livre décrit les campagnes de Muḥammad 'Alī en Syrie contre son suzerain nominal, le sultan Mahmoud II (1789–1839). L'auteur exprime l'espoir d'une Égypte indépendante gouvernée par Muḥammad 'Alī éclairée et pro-européenne. Si Muḥammad 'Alī établit une dynastie héréditaire locale en Égypte, ni lui ni ses successeurs ne parvinrent à obtenir l'indépendance totale vis-à-vis des Ottomans.

    0 0

    Un monde à l'envers : l'Arabie en images pour les enfants
    Samuel Zwemer (1867–1952), missionnaire américain, fut appelé « l'apôtre de l'islam » pour ses efforts d'évangélisation inlassables, même s'ils n'étaient pas toujours couronnés de succès, dans les pays musulmans. Il étudia au Hope College à Holland, au Michigan, et au Séminaire théologique du Nouveau-Brunswick, au New Jersey. En 1889, il fonda avec un autre étudiant la Mission américaine en Arabie, association qui obtint par la suite le parrainage de l'Église réformée, puis il partit pour la péninsule arabique l'année suivante. En 1896, il rencontra et épousa Amy Wilkes (morte en 1937), infirmière et consœur missionnaire australienne. Les Zwemer passèrent plus de 15 ans dans la région. Ensemble, ils vendirent des bibles, établirent des hôpitaux missionnaires, et fondèrent en 1899 une petite école au Bahreïn. Un monde à l'envers fut le premier de deux livres illustrés pour enfants réalisés par le couple. L'objectif de l'ouvrage consistait à promouvoir l'œuvre missionnaire auprès des jeunes adultes. Dans la préface, les Zwemer décrivent ce recueil comme une « compilation hétéroclite d'histoires dont la lecture peut commencer n'importe où, car les chapitres n'ont pas d'ordre précis ». Les chapitres comprennent une description de la géographie de la péninsule arabique, ainsi que des introductions aux coutumes arabes, telles que les habitudes locales, les vêtements, les rituels de prière, les proverbes arabes et la traite des esclaves. Le livre contient 35 photographies, illustrations et cartes.

    0 0

    Voyages en zigzag au pays du chameau : histoire et images de l'Arabie
    Samuel Zwemer (1867–1952), missionnaire américain, fut appelé « l'apôtre de l'islam » pour ses efforts d'évangélisation inlassables, même s'ils n'étaient pas toujours couronnés de succès, dans les pays musulmans. Il étudia au Hope College à Holland, au Michigan, et au Séminaire théologique du Nouveau-Brunswick, au New Jersey. En 1889, il fonda avec un autre étudiant la Mission américaine en Arabie, association qui obtint par la suite le parrainage de l'Église réformée, puis il partit pour la péninsule arabique l'année suivante. En 1896, il rencontra et épousa Amy Wilkes (morte en 1937), infirmière et consœur missionnaire australienne. Ensemble, ils vendirent des bibles, établirent des hôpitaux missionnaires, et fondèrent en 1899 une petite école au Bahreïn. Voyages en zigzag fut le second de deux livres illustrés pour enfants réalisés par les Zwemer. Bon nombre de ses chapitres décrivent des thèmes spécifiques de la vie arabe, notamment le rôle essentiel des chameaux dans le désert, les amulettes et les talismans, le statut des minorités religieuses en Arabie, la structure de la langue arabe, l'importance de la Kaaba et la vie du prophète Mahomet. D'autres chapitres relatent les voyages de Samuel Zwemer à travers le Yémen, Oman et le golfe Persique. Le livre contient 20 photographies et illustrations, et il conclut en exhortant à poursuivre la diffusion des enseignements chrétiens parmi les Arabes bédouins et au-delà des frontières nationales.

    Warnning: Do NOT Get Caught While Searching!!
    Your IP : - Country : - City:
    Your ISP TRACKS Your Online Activity! Hide your IP ADDRESS with a VPN!
    Before you searching always remember to change your IP adress to not be followed!
    PROTECT YOURSELF & SUPPORT US! Purchase a VPN Today!
    0 0

    L'Arabie : berceau de l'islam
    Samuel Zwemer (1867–1952), missionnaire protestant américain, vécut neuf ans au Bahreïn et étudia le monde arabe, et plus particulièrement la péninsule arabique. Publié à New York en 1900, L'Arabie : berceau de l'islam contient des chapitres détaillés abordant la géographie de l'Arabie, les villes saintes de La Mecque et Médine, le prophète Mahomet et le développement de l'islam, la scène politique contemporaine sur la péninsule arabique, notamment les rivalités entre les Britanniques, les Turcs et les autres puissances, ainsi que la poésie et la langue arabes. Le livre se termine par une discussion sur les grandes difficultés auxquelles sont confrontés les missionnaires chrétiens dans le monde islamique. Il inclut des photographies, des cartes et des diagrammes. Les trois annexes sont constituées d'une liste des tribus de l'Arabie du Nord, d'une table chronologique de la naissance (en 1892 av. J.-C. environ, selon Zwemer) d'Ismaël, fils d'Abraham, à la prise du pouvoir par Mohammed Ibn Rashid en 1886, et d'une bibliographie des sources.

    0 0

    L'Arabie : sa géographie, son histoire et sa topographie
    Josiah Conder (1789–1855), auteur et éditeur britannique, écrivit ou compila 33 volumes de littérature de voyage sur presque toutes les régions du monde, notamment le Moyen-Orient. N'ayant lui-même jamais voyagé à l'étranger, Conder utilisa les écrits d'érudits et d'explorateurs antérieurs pour composer ses œuvres. Comme indiqué dans le sous-titre, Conder organisa son livre sur l'Arabie en plusieurs parties. L'ouvrage commence par décrire la topographie des différentes régions d'Arabie, ainsi que des phénomènes climatiques comme le simoun (poison), vent qui souffle dans le désert de Syrie en été. Ensuite, il traite longuement de l'histoire de l'Arabie, de l'Himyar, antique royaume préislamique du Yémen (110 av. J.-C.–525 apr. J.-C. env.), à l'arrivée du prophète Mahomet au début du VIIe siècle, puis évoque brièvement les événements politiques contemporains. La partie historique s'appuie largement sur Histoire de la décadence et de la chute de l'Empire romain d'Edward Gibbon (1737–1794) et sur la traduction du Coran en anglais par George Sale (1697–1736 env.).

    0 0

    La vie dans le désert, ou souvenirs d'un voyage en Asie et en Afrique
    Life in the Desert, or, Recollections of Travel in Asia and Africa (La vie dans le désert, ou souvenirs d'un voyage en Asie et en Afrique) est une traduction anglaise d'un ouvrage initialement publié en 1860 en France sous le titre Les mystères du désert. L'auteur, Louis Du Couret (1812–1867), fils d'un colonel de l'armée française, partit pour le Moyen-Orient en 1836, où il servit comme officier militaire sous Muḥammad 'Alī (1769–1849), pacha et wali (gouverneur) d'Égypte. Il combattit également lors de la bataille de Nezib, en Syrie, en 1839. Converti à l'islam, il prit le nom Abd al-Ḣamīd Bey et effectua le hajj. La vie dans le désert est le récit du voyage d'un an de Du Couret en 1844–1845 dans la péninsule arabique, de Sanaa, au Yémen, où il rejoignit une grande caravane de marchands, à Sohar, à Oman. Le livre comprend des descriptions détaillées des personnes que Du Couret rencontra, un examen des coutumes et des mœurs arabes, et des descriptions de plantes et d'animaux. Du Couret fut soupçonné d'avoir inventé certains de ses souvenirs d'incidents et de rencontres, et des érudits, tels que le professeur Heinrich Kiepert de l'université de Berlin, émirent des doutes sur la véracité de ses écrits.

    0 0

    Aventures parmi les Arabes dans le désert, sous la tente et dans les cités : treize ans de la vie d'un missionnaire pionnier avec les Ismaélites de Moab, d'Édom et d'Arabie
    Archibald Forder, missionnaire américain né en 1863, travailla 13 ans au Moyen-Orient, principalement à Al-Karak, en Palestine, qui faisait partie à l'époque de l'Empire ottoman. Dans Aventures parmi les Arabes dans le désert, Forder fait le récit de son travail et de ses voyages dans la région. Le douzième chapitre contient une courte présentation générale de l'Arabie, décrivant brièvement la géographie, les villes principales, les structures gouvernementales, l'économie, la population et la langue, la religion, les animaux et les modes de transport. Plusieurs chapitres abordent les efforts de Forder, souvent vains, de pénétrer en Arabie pour son travail missionnaire. Leurs titres, notamment « Tentatives d'entrée en Arabie aboutissant à ma capture, mon emprisonnement et quelques fractures » et « À la merci des meurtriers, des brigands et des mers déchaînées », reflètent le ton de la narration. Dans le chapitre 23, « Des coutumes justifiant les Écritures », Forder décrit les nombreuses similitudes entre les coutumes arabes et les pratiques mentionnées dans la Bible. Dans le chapitre 24, « L'Arabie dans son rapport à la Bible », il aborde l'Arabie antique telle que décrite dans la Bible.

    0 0

    Entrée en Arabie : un récit sur le développement du savoir en Occident concernant la péninsule arabique
    David George Hogarth (1862–1927), érudit et archéologue britannique, travailla entre 1887 et 1907 sur des fouilles à Chypre, en Grèce et dans des pays du Moyen-Orient. En 1904, il publia Entrée en Arabie, ouvrage qui, comme le sous-titre l'indique, tentait de rapporter en détail le développement du savoir en Occident concernant la péninsule arabique, plutôt que de dresser un compte-rendu personnel de ses voyages dans la région. Le livre comporte deux parties. « Les pionniers » analyse la géographie historique de la région à partir de l'époque de Claude Ptolémée (IIe siècle). Cette partie traite également des explorations des voyageurs du XVIIIe siècle à la première moitié du XIXe, tels que Carsten Niebuhr (1733–1815) et Domingo Badia y Leblich (1766–1818). La deuxième partie, intitulée « Les successeurs », relate les voyages des explorateurs de la seconde moitié du XIXe siècle au début du XXe, notamment Richard Francis Burton, Christiaan Snouck Hurgronje, William Gifford Palgrave, Wilfrid Scawen Blunt, Lady Anne Blunt et Charles Montague Doughty. Le livre n'est pas structuré selon les explorateurs, mais en fonction des régions, par exemple « Régions frontalières occidentales », « Régions frontalières méridionales », « Centre », etc. Tous les chapitres se terminent par une bibliographie, et comprennent des illustrations, des cartes ou des photographies. Au cours de la Première Guerre mondiale, Hogarth collabora avec T.E. (Thomas Edward) Lawrence (1888–1935), également connu sous le nom de Lawrence d'Arabie, œuvrant à la planification des premières phases de la révolte arabe de 1916 contre les Turcs ottomans.

    Warnning: Do NOT Get Caught While Searching!!
    Your IP : - Country : - City:
    Your ISP TRACKS Your Online Activity! Hide your IP ADDRESS with a VPN!
    Before you searching always remember to change your IP adress to not be followed!
    PROTECT YOURSELF & SUPPORT US! Purchase a VPN Today!
    0 0

    Récit personnel d'un voyage d'un an à travers l'Arabie centrale et de l'Est (1862–1863)
    William Gifford Palgrave (1826–1888), Anglais célèbre pour ses voyages en Arabie, inspira toute une génération de missionnaires et d'explorateurs européens. Il apprit l'arabe et le parlait couramment lorsqu'il officiait en tant que missionnaire jésuite en Syrie. En 1862, il entreprit un périple d'un an à travers la péninsule arabique avec l'objectif déclaré d'étudier les « conditions morales, politiques et intellectuelles en Arabie », bien qu'il fût également agent secret pour l'empereur français Napoléon III (1808–1873). Pour cacher sa véritable identité, Palgrave se déguisait en médecin syrien. Accompagné de son assistant, Barakāt al-Shami, il apportait des médicaments et les utilisait pour soigner des affections mineures dans les villes qu'il visitait lors de ses voyages. Ce déguisement ne fut pas toujours efficace. Au cours de son séjour à Riyad, alors capitale de l'émirat du Najd, l'émir Faisal ibn Turki (1785–1865) et son héritier 'Abd-Allāh ibn Faisal le soupçonnèrent d'espionnage. Toutefois, Palgrave parvint peu à peu à gagner la confiance de Faisal. Il refusa de fournir de la strychnine à 'Abd-Allāh, car il avait pressenti que celui-ci complotait en vue d'assassiner son père. Lors d'une confrontation avec 'Abd-Allāh, Palgrave admit qu'il était chrétien, mais réussit à le convaincre de ne pas le faire exécuter. Récit personnel d'un voyage d'un an fut initialement publié en 1865. L'ouvrage présenté ici est la sixième édition, parue en 1871.

    0 0
  • 08/21/13--11:19: Anatolie
  • Anatolie
    En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le bureau des affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. Anatolieest le numéro 59 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. L'Anatolie est la péninsule qui s'étend vers l'ouest depuis l'Asie, entre la mer Noire et la région la plus à l'est de la mer Méditerranée, correspondant approximativement à la majeure partie de la Turquie actuelle. Certaines parties du livre présenté ici sont consacrées à la géographie physique et politique, à l'histoire politique, et aux conditions sociales, politiques et économiques. L'Anatolie était à l'époque une région d'une grande diversité religieuse et ethnique, et le livre traite en particulier des communautés grecques et arméniennes. Il conclut par une évaluation sombre des conséquences de l'alliance de la Turquie avec l'Allemagne pendant la Première Guerre mondiale, notamment les lourdes pertes humaines subies par la population majoritairement musulmane, les massacres des Arméniens, et la déportation ou l'incorporation dans des bataillons de travail forcé de nombreux autres chrétiens. N'avançant aucune projection dans l'avenir, l'étude ne put donc pas anticiper l'effondrement total de l'autorité ottomane entraîné par la guerre.

    0 0
  • 08/21/13--11:19: Arabie
  • Arabie
    En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le bureau des affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. Arabieest le numéro 61 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. Le premier chapitre traite de la géographie physique et politique. Le second chapitre est consacré à l'histoire politique des 12 États autonomes qui occupaient à l'époque la péninsule arabique, notamment le chérifat de La Mecque, également appelé royaume du Hedjaz ; la principauté idrisside de Sabya en Asir ; l'imamat de Sanaa au Yémen ; l'émirat de Haïl au Djebel Chammar ; l'émirat de Riyad dans le sud du Najd ; l'émirat du Koweït ; le cheikhat des îles de Bahreïn ; le cheikhat du Qatar ; le domaine des cinq « Chefs de la trêve » et des territoires sous leur tutelle ; le sultanat de Muscat en Oman, le sultanat Mahri de Qishn et Socotra, le sultanat de Qu'aiti d'al Mukalla et de l'Hadramaout occidental, et l'État Kathiri de l'Hadramaout oriental ; ainsi que les terres des chefs autonomes sous régime de traité avec Aden. Le troisième chapitre traite des conditions politiques, plus particulièrement l'entrée de la Turquie dans la Première Guerre mondiale aux côtés de l'Allemagne et de l'Autriche-Hongrie, et l'alliance entre la Grande-Bretagne et les forces nationalistes arabes contre les Turcs. Le quatrième chapitre examine les conditions économiques. Selon les prévisions de l'étude concernant la période d'après-guerre, l'intérieur de la péninsule allait probablement rester partagé entre les différents États autonomes, comme c'était le cas à l'époque.

    0 0
  • 08/21/13--11:20: Arménie et Kurdistan
  • Arménie et Kurdistan
    En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le bureau des affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. Arménie et Kurdistan est le numéro 62 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. Selon la définition de cette étude, l'Arménie est composée de six wilayas (provinces) de l'Empire turc principalement peuplées d'Arméniens, d'autres wilayas accueillant des populations arméniennes considérables, et des régions de l'Empire russe appelées « Arménie russe ». Elle définit le Kurdistan comme incluant les wilayas de Van, Diyarbakir et Mossoul, et elle mentionne que les Kurdes vivaient « tout le long de la chaîne des monts Taurus ». Des parties du livre présenté ici sont consacrées à la géographie physique et politique, à l'histoire politique, et aux conditions sociales, politiques et économiques. Dans la partie traitant de l'histoire politique, une attention particulière est accordée aux origines anciennes des deux peuples et à leur histoire plus récente. Elle souligne « trois éléments de l'histoire arménienne » : la « diaspora », la « religion » et les « persécutions ». En s'appuyant sur un rapport de 1916 de Lord Bryce, homme d'État, diplomate et membre de la Cour internationale de Justice, l'étude fournit les premières estimations des pertes subies par la population arménienne de Turquie pendant la Première Guerre mondiale, soit 600 000 tués et 600 000 déportés. Elle indique, sans donner de chiffres sur les pertes, que les « Kurdes souffrirent également gravement des vicissitudes de la guerre ».

    0 0
  • 08/21/13--11:20: La France et le Levant
  • La France et le Levant
    En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le bureau des affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. La France et le Levantest le numéro 66 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. Le livre est principalement une étude historique sur l'influence culturelle, politique et militaire française au Levant, territoire bordant la Méditerranée orientale qui inclut l'intégralité ou une partie des actuels Liban, Syrie, Jordanie, Israël, Turquie et Chypre. Il contient de courts chapitres sur les croisades, l'alliance au XVIe siècle entre la France et la Turquie, le plan proposé par le philosophe allemand Leibniz pour la conquête de l'Égypte par la France, les politiques de Louis XIV et de Louis XV, l'expédition de Napoléon en Égypte, la guerre de Crimée et des événements plus récents. Le chapitre sur le Liban aborde l'intervention militaire française au Liban et en Syrie en 1860 pour protéger les chrétiens de ces pays. Le livre conclut par un chapitre examinant les intérêts opposés de la France, de l'Italie et de l'Autriche, qui revendiquaient le rôle de protecteur européen des minorités chrétiennes au Levant à la veille de la Première Guerre mondiale.

    Warnning: Do NOT Get Caught While Searching!!
    Your IP : - Country : - City:
    Your ISP TRACKS Your Online Activity! Hide your IP ADDRESS with a VPN!
    Before you searching always remember to change your IP adress to not be followed!
    PROTECT YOURSELF & SUPPORT US! Purchase a VPN Today!
    0 0
  • 08/21/13--11:20: La Turquie en Asie
  • La Turquie en Asie
    En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le bureau des affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. La Turquie en Asie est le numéro 58 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. Le livre contient une courte étude sur l'histoire de l'Empire ottoman de ses origines, à la fin du XIIIe siècle, à la montée des Jeunes-Turcs, à la veille de la Première Guerre mondiale. Il analyse également la structure politique complexe de l'empire. Une partie est consacrée aux efforts, finalement soldés par un échec, d'Abdülhamid II (1842–1918), sultan ottoman de 1876 à 1909, qui souhaitait imposer un contrôle centralisé plus grand sur les régions lointaines de l'empire. Elle s'attarde particulièrement sur l'Arabie, l'Irak, et les problèmes bédouins et kurdes. La dernière partie traite de la montée du nationalisme arabe et de la présence des minorités en Asie Mineure, notamment les Grecs, les Juifs et les Arméniens. Cette étude ne fournit aucune recommandation quant à la politique des Britanniques, qui après 1918 furent très activement impliqués dans la résolution des problèmes liés à l'effondrement de l'Empire ottoman et ses conséquences.

    0 0
  • 08/21/13--11:20: Golfe Persique
  • Golfe Persique
    En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le bureau des affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. Golfe Persique est le numéro 76 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. Le premier chapitre traite de la géographie physique et politique en divisant le littoral du golfe (également appelé golfe Arabique) et le golfe d'Oman voisin en trois régions : la région côtière d'Arabie, le nord du golfe et le littoral persique. Le second chapitre, sur l'histoire politique, présente une brève histoire des États du golfe jusqu'en 1914 et des activités européennes dans le golfe. Les territoires abordés sont Muscat, Oman sous régime de traité, le Qatar, Bahreïn, la province de Hasa, le Koweït, l'Irak, l'Arabistan du Sud, la côte et les îles perses, et le Makran perse. Le troisième chapitre est consacré aux conditions sociales, politiques et religieuses. L'annexe contient le texte de deux traités importants, notamment le traité de paix général entre la Grande-Bretagne et les tribus arabes du golfe Persique (1820), et le traité de paix permanent convenu par les chefs de la côte de l'Arabie (1853). Les « intérêts particuliers » de la Grande-Bretagne dans le golfe, et les relations spéciales entre les Britanniques et les États de la région font l'objet d'une analyse approfondie. L'étude conclut par ces mots : « La promesse de la libération des Arabes vis-à-vis de la domination étrangère a été faite, et elle doit être tenue d'une façon ou d'une autre. Il est impératif que leurs relations avec le gouvernement britannique demeurent intactes, et que la Grande-Bretagne continue, comme cela a été le cas jusqu'à présent, d'accomplir ses devoirs et qu'elle maintienne son emprise totale sur le golfe Persique ».

    0 0
  • 08/21/13--11:20: Histoire musulmane
  • Histoire musulmane
    En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le bureau des affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. Histoire musulmane est le numéro 57 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. La première partie du livre est une présentation générale de l'histoire de l'islam depuis l'époque du prophète Mahomet, au début de l'ère moderne. Les thèmes abordés comprennent l'expansion de l'islam en Asie et en Afrique, le schisme entre les sunnites et les chiites, le droit islamique et les relations avec les peuples non islamiques, tels que les chrétiens et les juifs. La première partie se termine par une analyse du mouvement panislamique à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. La seconde partie est consacrée principalement au pantouranisme, mouvement ayant comme fondement l'idée aujourd'hui discréditée d'une unité raciale et linguistique parmi les peuples turcs de l'Empire ottoman et d'autres populations, notamment les Turkmènes, les Tatars, les Hongrois, les Finlandais et d'autres peuples vivant en Sibérie. La troisième partie contient des études sur l'histoire de l'islam en Inde (c.-à-d. l'Empire indien, comprenant non seulement l'Inde actuelle, mais également le Pakistan et le Bangladesh) et en Afrique. Le livre fournit plusieurs chronologies, bibliographies d'ouvrages consultés et listes de cartes.

    0 0
  • 08/21/13--11:21: Mésopotamie
  • Mésopotamie
    En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le bureau des affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. Mésopotamieest le numéro 63 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. Selon cette étude, la Mésopotamie est une région aux contours approximatifs, composée d'une « grande dépression qui s'étend vers le sud-est, de la pointe nord-ouest de la Syrie et des montagnes d'Arménie jusqu'au nord du golfe Persique ». Elle correspondrait vaguement au territoire de l'Irak d'aujourd'hui, augmenté de petites parties des actuels Syrie, Turquie et Iran. Le premier chapitre traite de la géographie physique et politique. Le second chapitre porte sur l'histoire politique et en particulier la période de l'occupation turque de 1638 à 1914. Le troisième chapitre est consacré aux conditions politiques et sociales, et le quatrième aux conditions économiques. Après l'effondrement de l'Empire ottoman à la fin de la Première Guerre mondiale, la Grande-Bretagne reçut un mandat de la Société des Nations sur la Mésopotamie, qui devint l'État d'Irak le 11 novembre 1920. La Grande-Bretagne accorda l'indépendance au royaume d'Irak en 1932.

    0 0
  • 08/21/13--11:21: Syrie et Palestine
  • Syrie et Palestine
    En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le bureau des affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. Syrie et Palestine est le numéro 60 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. Faisant partie à l'époque de l'Empire ottoman, la Syrie était une entité aux contours flous. Elle englobait non seulement la Syrie actuelle, mais également l'ensemble du territoire compris « entre les rives orientales de la Méditerranée et les déserts d'Arabie », et sa frontière orientale s'étendait jusqu'à l'Irak d'aujourd'hui. Le premier chapitre du livre est une présentation générale de la géographie physique et politique de la région. Le second chapitre traite de l'histoire politique, de l'invasion de la Syrie par Napoléon en 1799 aux événements de la Première Guerre mondiale. Le troisième est consacré aux conditions politiques et sociales, et examine notamment les relations entre les musulmans, les chrétiens et les juifs. Le quatrième chapitre est une analyse des conditions économiques, accompagnée de tableaux statistiques montrant la valeur et le volume des importations et des exportations, ainsi que le tonnage des navires à vapeur pour Beyrouth, Alexandrette (aujourd'hui İskenderun, en Turquie), Tripoli, Haïfa, Jaffa et d'autres ports d'importance secondaire.

    Warnning: Do NOT Get Caught While Searching!!
    Your IP : - Country : - City:
    Your ISP TRACKS Your Online Activity! Hide your IP ADDRESS with a VPN!
    Before you searching always remember to change your IP adress to not be followed!
    PROTECT YOURSELF & SUPPORT US! Purchase a VPN Today!

older | 1 | .... | 44 | 45 | (Page 46) | 47 | 48 | .... | 309 | newer