Quantcast
Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog



Channel Description:

Nouveautés et mises à jour de la Bibliothèque numérique mondiale

older | 1 | .... | 101 | 102 | (Page 103) | 104 | 105 | .... | 309 | newer

    0 0

    Bourrellerie. Préparation de tapis de selle
    Cette photographie est extraite de la partie sur les métiers (l'économie) de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). L'album fut essentiellement compilé par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté de Nikolai V. Bogaevskii. Il comporte près de 1 200 photographies et inclut également des plans architecturaux, des dessins à l'aquarelle et des cartes. La partie sur les métiers compte 212 photographies et 1 dessin montés sur 44 planches, ayant pour sujets divers métiers et artisanats du domaine textile (planches 1-10), de la métallurgie et de l'exploitation minière (planches 11-19), du travail du bois et de la menuiserie (planches 20-24), du travail du cuir (planches 25-30), de l'agriculture, de la boulangerie et d'autres produits (planches 31-41), ainsi que de la fabrication de poteries et d'autres petites industries (planches 42-44).

    0 0
  • 11/25/14--07:19: Agriculture. Labourage
  • Agriculture. Labourage
    Cette photographie est extraite de la partie sur les métiers (l'économie) de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). L'album fut essentiellement compilé par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté de Nikolai V. Bogaevskii. Il comporte près de 1 200 photographies et inclut également des plans architecturaux, des dessins à l'aquarelle et des cartes. La partie sur les métiers compte 212 photographies et 1 dessin montés sur 44 planches, ayant pour sujets divers métiers et artisanats du domaine textile (planches 1-10), de la métallurgie et de l'exploitation minière (planches 11-19), du travail du bois et de la menuiserie (planches 20-24), du travail du cuir (planches 25-30), de l'agriculture, de la boulangerie et d'autres produits (planches 31-41), ainsi que de la fabrication de poteries et d'autres petites industries (planches 42-44).

    0 0

    Bourrellerie. Vente de selles
    Cette photographie est extraite de la partie sur les métiers (l'économie) de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). L'album fut essentiellement compilé par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté de Nikolai V. Bogaevskii. Il comporte près de 1 200 photographies et inclut également des plans architecturaux, des dessins à l'aquarelle et des cartes. La partie sur les métiers compte 212 photographies et 1 dessin montés sur 44 planches, ayant pour sujets divers métiers et artisanats du domaine textile (planches 1-10), de la métallurgie et de l'exploitation minière (planches 11-19), du travail du bois et de la menuiserie (planches 20-24), du travail du cuir (planches 25-30), de l'agriculture, de la boulangerie et d'autres produits (planches 31-41), ainsi que de la fabrication de poteries et d'autres petites industries (planches 42-44).

    0 0

    Bourrellerie. Équipements de selle
    Cette photographie est extraite de la partie sur les métiers (l'économie) de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). L'album fut essentiellement compilé par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté de Nikolai V. Bogaevskii. Il comporte près de 1 200 photographies et inclut également des plans architecturaux, des dessins à l'aquarelle et des cartes. La partie sur les métiers compte 212 photographies et 1 dessin montés sur 44 planches, ayant pour sujets divers métiers et artisanats du domaine textile (planches 1-10), de la métallurgie et de l'exploitation minière (planches 11-19), du travail du bois et de la menuiserie (planches 20-24), du travail du cuir (planches 25-30), de l'agriculture, de la boulangerie et d'autres produits (planches 31-41), ainsi que de la fabrication de poteries et d'autres petites industries (planches 42-44).

    0 0

    Bourrellerie. Vente de tapis de selle
    Cette photographie est extraite de la partie sur les métiers (l'économie) de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). L'album fut essentiellement compilé par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté de Nikolai V. Bogaevskii. Il comporte près de 1 200 photographies et inclut également des plans architecturaux, des dessins à l'aquarelle et des cartes. La partie sur les métiers compte 212 photographies et 1 dessin montés sur 44 planches, ayant pour sujets divers métiers et artisanats du domaine textile (planches 1-10), de la métallurgie et de l'exploitation minière (planches 11-19), du travail du bois et de la menuiserie (planches 20-24), du travail du cuir (planches 25-30), de l'agriculture, de la boulangerie et d'autres produits (planches 31-41), ainsi que de la fabrication de poteries et d'autres petites industries (planches 42-44).

    Warnning: Do NOT Get Caught While Searching!!
    Your IP : - Country : - City:
    Your ISP TRACKS Your Online Activity! Hide your IP ADDRESS with a VPN!
    Before you searching always remember to change your IP adress to not be followed!
    PROTECT YOURSELF & SUPPORT US! Purchase a VPN Today!
    0 0

    Production d'huile. Fabrication de vaisselle pour l'huile de sésame
    Cette photographie est extraite de la partie sur les métiers (l'économie) de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). L'album fut essentiellement compilé par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté de Nikolai V. Bogaevskii. Il comporte près de 1 200 photographies et inclut également des plans architecturaux, des dessins à l'aquarelle et des cartes. La partie sur les métiers compte 212 photographies et 1 dessin montés sur 44 planches, ayant pour sujets divers métiers et artisanats du domaine textile (planches 1-10), de la métallurgie et de l'exploitation minière (planches 11-19), du travail du bois et de la menuiserie (planches 20-24), du travail du cuir (planches 25-30), de l'agriculture, de la boulangerie et d'autres produits (planches 31-41), ainsi que de la fabrication de poteries et d'autres petites industries (planches 42-44).

    0 0

    Production d'huile. Vente d'huile
    Cette photographie est extraite de la partie sur les métiers (l'économie) de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). L'album fut essentiellement compilé par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté de Nikolai V. Bogaevskii. Il comporte près de 1 200 photographies et inclut également des plans architecturaux, des dessins à l'aquarelle et des cartes. La partie sur les métiers compte 212 photographies et 1 dessin montés sur 44 planches, ayant pour sujets divers métiers et artisanats du domaine textile (planches 1-10), de la métallurgie et de l'exploitation minière (planches 11-19), du travail du bois et de la menuiserie (planches 20-24), du travail du cuir (planches 25-30), de l'agriculture, de la boulangerie et d'autres produits (planches 31-41), ainsi que de la fabrication de poteries et d'autres petites industries (planches 42-44).

    0 0

    Production d'huile. Extraction de l'huile
    Cette photographie est extraite de la partie sur les métiers (l'économie) de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). L'album fut essentiellement compilé par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté de Nikolai V. Bogaevskii. Il comporte près de 1 200 photographies et inclut également des plans architecturaux, des dessins à l'aquarelle et des cartes. La partie sur les métiers compte 212 photographies et 1 dessin montés sur 44 planches, ayant pour sujets divers métiers et artisanats du domaine textile (planches 1-10), de la métallurgie et de l'exploitation minière (planches 11-19), du travail du bois et de la menuiserie (planches 20-24), du travail du cuir (planches 25-30), de l'agriculture, de la boulangerie et d'autres produits (planches 31-41), ainsi que de la fabrication de poteries et d'autres petites industries (planches 42-44).

    0 0

    Production d'huile. Extraction de l'huile
    Cette photographie est extraite de la partie sur les métiers (l'économie) de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). L'album fut essentiellement compilé par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté de Nikolai V. Bogaevskii. Il comporte près de 1 200 photographies et inclut également des plans architecturaux, des dessins à l'aquarelle et des cartes. La partie sur les métiers compte 212 photographies et 1 dessin montés sur 44 planches, ayant pour sujets divers métiers et artisanats du domaine textile (planches 1-10), de la métallurgie et de l'exploitation minière (planches 11-19), du travail du bois et de la menuiserie (planches 20-24), du travail du cuir (planches 25-30), de l'agriculture, de la boulangerie et d'autres produits (planches 31-41), ainsi que de la fabrication de poteries et d'autres petites industries (planches 42-44).

    0 0

    Production de savons et de cire. Vente de bougies
    Cette photographie est extraite de la partie sur les métiers (l'économie) de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). L'album fut essentiellement compilé par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté de Nikolai V. Bogaevskii. Il comporte près de 1 200 photographies et inclut également des plans architecturaux, des dessins à l'aquarelle et des cartes. La partie sur les métiers compte 212 photographies et 1 dessin montés sur 44 planches, ayant pour sujets divers métiers et artisanats du domaine textile (planches 1-10), de la métallurgie et de l'exploitation minière (planches 11-19), du travail du bois et de la menuiserie (planches 20-24), du travail du cuir (planches 25-30), de l'agriculture, de la boulangerie et d'autres produits (planches 31-41), ainsi que de la fabrication de poteries et d'autres petites industries (planches 42-44).

    Warnning: Do NOT Get Caught While Searching!!
    Your IP : - Country : - City:
    Your ISP TRACKS Your Online Activity! Hide your IP ADDRESS with a VPN!
    Before you searching always remember to change your IP adress to not be followed!
    PROTECT YOURSELF & SUPPORT US! Purchase a VPN Today!
    0 0

    Production de savons et de cire. Fabrication de cire
    Cette photographie est extraite de la partie sur les métiers (l'économie) de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). L'album fut essentiellement compilé par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté de Nikolai V. Bogaevskii. Il comporte près de 1 200 photographies et inclut également des plans architecturaux, des dessins à l'aquarelle et des cartes. La partie sur les métiers compte 212 photographies et 1 dessin montés sur 44 planches, ayant pour sujets divers métiers et artisanats du domaine textile (planches 1-10), de la métallurgie et de l'exploitation minière (planches 11-19), du travail du bois et de la menuiserie (planches 20-24), du travail du cuir (planches 25-30), de l'agriculture, de la boulangerie et d'autres produits (planches 31-41), ainsi que de la fabrication de poteries et d'autres petites industries (planches 42-44).

    0 0

    Production de savons et de cire. Vente de savons
    Cette photographie est extraite de la partie sur les métiers (l'économie) de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). L'album fut essentiellement compilé par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté de Nikolai V. Bogaevskii. Il comporte près de 1 200 photographies et inclut également des plans architecturaux, des dessins à l'aquarelle et des cartes. La partie sur les métiers compte 212 photographies et 1 dessin montés sur 44 planches, ayant pour sujets divers métiers et artisanats du domaine textile (planches 1-10), de la métallurgie et de l'exploitation minière (planches 11-19), du travail du bois et de la menuiserie (planches 20-24), du travail du cuir (planches 25-30), de l'agriculture, de la boulangerie et d'autres produits (planches 31-41), ainsi que de la fabrication de poteries et d'autres petites industries (planches 42-44).

    0 0

    Production de savons et de cire. Outils de production de savons et de cire
    Cette photographie est extraite de la partie sur les métiers (l'économie) de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). L'album fut essentiellement compilé par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté de Nikolai V. Bogaevskii. Il comporte près de 1 200 photographies et inclut également des plans architecturaux, des dessins à l'aquarelle et des cartes. La partie sur les métiers compte 212 photographies et 1 dessin montés sur 44 planches, ayant pour sujets divers métiers et artisanats du domaine textile (planches 1-10), de la métallurgie et de l'exploitation minière (planches 11-19), du travail du bois et de la menuiserie (planches 20-24), du travail du cuir (planches 25-30), de l'agriculture, de la boulangerie et d'autres produits (planches 31-41), ainsi que de la fabrication de poteries et d'autres petites industries (planches 42-44).

    0 0

    Production de savons et de cire. Production de savons
    Cette photographie est extraite de la partie sur les métiers (l'économie) de l'Album du Turkestan, étude visuelle complète de l'Asie centrale entreprise après que l'Empire russe prit le contrôle de la région dans les années 1860. Commandé par le général Konstantin Petrovich von Kaufman (1818–1882), premier gouverneur général du Turkestan russe, l'album est composé de six volumes en quatre parties : la partie archéologique (deux volumes), la partie ethnologique (deux volumes), la partie sur les métiers (un volume) et la partie historique (un volume). L'album fut essentiellement compilé par l'orientaliste russe Aleksandr L. Kun, assisté de Nikolai V. Bogaevskii. Il comporte près de 1 200 photographies et inclut également des plans architecturaux, des dessins à l'aquarelle et des cartes. La partie sur les métiers compte 212 photographies et 1 dessin montés sur 44 planches, ayant pour sujets divers métiers et artisanats du domaine textile (planches 1-10), de la métallurgie et de l'exploitation minière (planches 11-19), du travail du bois et de la menuiserie (planches 20-24), du travail du cuir (planches 25-30), de l'agriculture, de la boulangerie et d'autres produits (planches 31-41), ainsi que de la fabrication de poteries et d'autres petites industries (planches 42-44).

    0 0

    Livre d'heures à l'usage de Paris : les heures de René d'Anjou
    Ce livre d'heures fut réalisé en 1435–1436 environ dans l'atelier du Maître de Rohan à Paris pour René d'Anjou (1409−1480), second fils de Louis II d'Anjou. Les portraits de Louis II et de René figurent respectivement aux feuillets 61 et 81, accompagnés des armoiries et des emblèmes de René, notamment la mort couronnée, l'aigle portant la croix de Lorraine (en référence à sa première épouse Isabelle de Lorraine dont il hérita le duché en 1431) et la voile prise au vent portant la devise En dieu en soit. Le portrait de René résume la nature d'un prince soucieux de gloire dynastique, amateur de faste, mécène sensible à l'art de son temps et mû par des élans de dévotion. Le Maître de Rohan (actif de 1410 à 1440) est connu pour son style remarquablement expressif, comparé aux œuvres de ses contemporains. Il aurait débuté sa carrière en Champagne, puis travaillé à Paris avant de revenir en Champagne. Les érudits ont établi un lien entre les heures de Rohan, Angers et la cour angevine.

    Warnning: Do NOT Get Caught While Searching!!
    Your IP : - Country : - City:
    Your ISP TRACKS Your Online Activity! Hide your IP ADDRESS with a VPN!
    Before you searching always remember to change your IP adress to not be followed!
    PROTECT YOURSELF & SUPPORT US! Purchase a VPN Today!
    0 0

    Vie et miracles de saint François d'Assise
    Bonaventure de Bagnoregio (1217−1274 env.), éminent théologien franciscain surnommé « docteur séraphique », entreprit en 1260 la rédaction de Legenda major sancti Francisci (Vie et miracles de saint François d'Assise). Il rassembla à cette fin divers documents et témoignages d'anciens compagnons de saint François encore en vie. Ce manuscrit de petit format est une traduction anonyme de l'œuvre du latin en français. L'identité du destinataire, une personne privée, sans doute une dame de haut rang comme suggéré au verso du feuillet 91, demeure inconnue à ce jour. Le codex, qui contient 25 lignes par page et 143 feuilles, est rédigé d'une belle écriture avec des caractères bâtards en gras. Richement décoré, l'ouvrage compte 14 grandes miniatures magnifiques (dont deux sont embellies de bordures) illustrant la vie de saint François, abordée dans la première partie, ainsi que 49 miniatures dans la seconde, sur les miracles. Dans l'une des deux grandes miniatures ornées de bordures, saint François donne ses habits à un mendiant. Dans l'autre, il reçoit les stigmates, avec la dame pour qui l'ouvrage fut exécuté agenouillée devant lui. Un médaillon fut découpé dans la marge inférieure de chacune des deux pages, apparemment pour enlever les armoiries. Les enluminures furent réalisées dans un atelier de l'Anjou. L'exécution rappelle le retable de la famille Beaussant, exposé dans la salle du Trésor de la cathédrale d'Angers.

    0 0

    Lancelot ou le Chevalier de la charrette
    Lancelot ou le Chevalier de la charrette est le troisième roman arthurien de Chrétien de Troyes (1135−1181 env.), composé entre 1176 et 1181 à la demande de Marie de Champagne. Cet ouvrage en vers octosyllabiques fait partie du cycle du Saint Graal dont l'exemplaire en quatre volumes est conservé à la Bibliothèque nationale de France sous les cotes FR 113 à FR 116. Cette copie fut commandée par le bibliophile Jacques d'Armagnac, duc de Nemours et comte de La Marche, entre 1470 et 1475. Il fit appel à l'enlumineur Évrard‏ d'Espinques (1414−1494), originaire de Cologne, pour réaliser les illustrations. Le roman raconte comment Lancelot se lance au secours de la reine Guenièvre enlevée et tenue prisonnière par Méléagant. La réussite de cette quête implique prouesses et sacrifices, soit autant d'épreuves dans un parcours initiatique dont les plus importantes ont un caractère sacrificiel. Une d'entre elles inspira le nom de « chevalier de la charrette » dans le titre. Afin de sauver sa dame, Lancelot se résout à monter dans une charrette de condamné conduite par un bouvier, signe d'opprobre à l'époque médiévale. Il perd ainsi son honneur et devient un paria selon le code de la chevalerie, qui cependant exige de lui un sacrifice. Ce roman est un bel exemple d'amour courtois, également appelé fin'amor ou fol'amor, amour idéal de la littérature du Moyen Âge.

    0 0
  • 11/25/14--07:19: Trois contes
  • Trois contes
    À la fin des années 1870, alors qu'il se trouvait dans des difficultés matérielles, Gustave Flaubert produisit une série de textes plus courts, avant de reprendre la rédaction difficile de Bouvard et Pécuchet. Un cœur simple fut publié en feuilleton dans le journal Moniteur universel en avril 1877, tandis que La légende de saint Julien l'Hospitalier et Hérodias paraissent le même mois dans Le Bien public. Ces récits furent ensuite réunis en recueil par l'éditeur Charpentier sous le titre Trois contes. Le premier conte se déroule à l'époque de Flaubert, le deuxième au Moyen Âge et le troisième est contemporain de Jésus-Christ. Sous l'apparence très diversifiée des contes (époques différentes, personnages variés, de la simple servante à l'épouse royale, styles d'écriture simples ou relevant de l'épopée) se cache une cohérence qui s'exprime par une inspiration visuelle omniprésente, dans une exploration du religieux ou plus particulièrement de la croyance. Le manuscrit présenté ici offre un aperçu de la méthode de travail unique de Flaubert, styliste hors-pair dont le rêve était d'écrire un livre « qui se tiendrait de lui-même par la seule force de son style ». L'ébauche présentée ici révèle comment les phrases furent remaniées, raturées, les mots soustraits, changés et rajoutés, jusqu'à trouver le terme parfait jugé indispensable. Elle inclut également certains des textes préparatoires de Flaubert, entre autres des brouillons et des notes de lecture.

    0 0

    Recueil d'ouvrages de Pseudo-Oppien, de Xénophon et de Manuel Philès
    Ce manuscrit est un recueil d'ouvrages écrits en grec par trois auteurs. Ange Vergèce (1505−1569), écrivain ordinaire du roi sous François Ier, Henri II et Charles IX, copia l'ensemble du texte à Paris en 1554. Le manuscrit contient des écrits, notamment un poème sur la chasse, de Pseudo-Oppien, auteur syrien du IIIe siècle qui se fit appelé Oppien d'après un auteur de Cilicie à peine antérieur. Il inclut également Cynegeticus (Cynégétiques) de l'historien classique Xénophon (430−355 av. J.-C. env.), ainsi qu'un long poème, généralement connu sous son titre latin De animalium proprietate (Sur les caractéristiques des animaux), du poète byzantin Manuel Philès (1275–1345 env.). Vergèce copia les poèmes de Manuel Philès à neuf reprises. La première copie de De animalium proprietate réalisée par Ange Vergèce, datant de 1554, figure dans ce manuscrit (Paris. gr. 2737). Le calligraphe produisit sa dernière copie (Paris. gr. 2526) en 1568, un an avant sa mort. Le codex est célèbre pour ses enluminures riches et abondantes qui ornent les poèmes de Pseudo-Oppien et de Manuel Philès. Outre ses superbes illustrations, ce manuscrit présente des bandeaux, des titres et des initiales très travaillés. Le titre de La vie d'Oppien et l'initiale du texte, les titres des chapitres de Cynegeticus par Xénophon, une partie du titre de De animalium proprietate et les titres de chaque poème composant cet ouvrage, ainsi que l'initiale ornée de tous les poèmes, comptent parmi les éléments enluminés. Le lecteur peut deviner par endroit le premier tracé au crayon des titres, des bandeaux peints et des enluminures.

    0 0
  • 11/25/14--07:20: Hernani
  • Hernani
    Hernani, ou l'Honneur castillan est une pièce de théâtre de Victor Hugo (1802−1885), en cinq actes, dont la première fut jouée à la Comédie-Française en février 1830. Elle relate, au temps de la Renaissance espagnole, les rivalités amoureuses autour de Doña Sol entre le jeune Charles Quint, le proscrit Hernani et l'oncle de la jeune fille. Au–delà des thèmes de l'honneur, de l'amour et de l'histoire, ce mélodrame, surtout célèbre pour son rejet des conventions de la tragédie classique (notamment les règles d'unité : lieu, temps et action), est généralement considéré comme une attaque contre l'ordre établi. Il incarne également une nouvelle forme de théâtre dont Hugo avait écrit le manifeste en 1827 dans la préface de sa pièce Cromwell. La première représentation fut marquée par une altercation demeurée célèbre entre les partisans d'Hugo, menés par le dramaturge et critique Théophile Gautier, et les tenants du classicisme. Cet affrontement, appelé la « bataille d'Hernani », se caractérisa par des sifflets, des bagarres, des interruptions incessantes de la pièce et des manifestations de rue. Ces échauffourées durèrent plusieurs jours et consacrèrent la réussite du théâtre romantique, qui domina pendant les années à venir la scène française. Par la suite, Hernani fit l'objet de parodies et d'adaptations (telles que l'opéra Ernani de Verdi). Bien qu'aucune autre représentation n'eût lieu jusqu'en 1877, la pièce est encore jouée de nos jours. Le manuscrit de Victor Hugo de la pièce est présenté ici.

    Warnning: Do NOT Get Caught While Searching!!
    Your IP : - Country : - City:
    Your ISP TRACKS Your Online Activity! Hide your IP ADDRESS with a VPN!
    Before you searching always remember to change your IP adress to not be followed!
    PROTECT YOURSELF & SUPPORT US! Purchase a VPN Today!

older | 1 | .... | 101 | 102 | (Page 103) | 104 | 105 | .... | 309 | newer